• Substances toxiques dans les cosmétiques !

                    Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine 

     

    Lingettes pour bébés

    Ingrédient toxique

    Le phénoxyéthanol est un conservateur couramment utilisé par l’industrie cosmétique. C’est aussi un éther de glycol qui a des effets toxiques, notamment sur la reproduction. Mieux vaut éviter d’utiliser sur les enfants les produits, notamment les lingettes, qui en contiennent.

     

    Afficher l'image d'origine

     

    1 %, c’est la dose règlementaire de phénoxyéthanol que les industriels peuvent utiliser comme conservateur dans les cosmétiques, y compris les crèmes, lotions et lingettes destinées aux tout-petits. Reste que cette substance est connue pour ses effets délétères sur l’organisme.

    Aussi l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a-t-elle réexaminé les études disponibles sur la toxicité du phénoxyéthanol. Ses conclusions : chez les moins de trois ans, le phénoxyéthanol ne devrait plus entrer dans la composition des produits pour nettoyer les fesses. Car même rincé immédiatement, le phénoxyéthanol a le temps de pénétrer la peau. En attendant que les industriels changent la formule de leurs cosmétiques, les parents ont intérêt à se passer des lingettes et lotions qui en contiennent.

    Pour les autres produits (shampoings, gels douche, fluides nettoyants), l’ANSM ne recommande pas de les éviter, mais elle demande aux fabricants de mettre en œuvre seulement 0,4 % de phénoxyéthanol, et non plus 1 %. Là encore, le mieux est d’opter pour des produits qui en sont dépourvus.

     

    UFC – Que Choisir : des molécules toxiques retrouvées dans 185 produits cosmétiques !

     

    Ce qui a l’apparence d’un banal produit cosmétique vendu en grandes surfaces pourrait s’avérer dangereux pour la santé.

    C’est la conclusion à laquelle est parvenue une enquête menée par UFC-Que Choisir. C’est dire qu’il faut s’armer de prudence, voire de vigilance dans le choix de ces types de produits prisés par la gent féminine, car la santé est réellement menacée. Cet engouement est d’autant inexplicable que leur efficacité reste à démontrer.

    Il en est ainsi notamment du problème des vergetures qui, une fois installées ne peuvent en aucun cas disparaître, sachant qu’elles sont dues à une déchirure des fibres élastiques de la peau. Cette déchirure irréversible survient lors d’une distension exagérée de la peau. Seule la prévention est de mise en pareil cas.

    Ces marchands sans scrupules vendent, en fait, du rêve et la majorité des femmes succombent à une publicité souvent agressive et mensongère.

    Cet article est très intéressant en ce sens qu’il expose parfaitement les dangers encourus par un usage irréfléchi et intempestif.

    A lire : Dentifrice, lingettes, crèmes… l’UFC-Que Choisir révèle la présence de molécules toxiques dans la composition de 185 produits cosmétiques courants. Elle appelle les consommateurs à la prudence.

     

    Cosmétiques et toxiques : comment savoir ?

    Test - 185 produits

    Retrouvez ci-dessous la liste des produits cosmétiques dans lesquels nous avons repéré un ou plusieurs ingrédients indésirables. Irritants, allergènes, perturbateurs endocriniens… les substances toxiques ne sont pas rares dans les produits d’hygiène et de beauté, qu’il s’agisse de gels douche, dentifrices, shampoings ou déodorants. Cette liste est amenée à évoluer car les fabricants reformulent leurs produits, les retirant régulièrement des rayons pour en mettre d’autres sur le marché.

    Beaucoup de cosmétiques contiennent des composants chimiques qui soulèvent des questions voire des polémiques. Faut-il s’en méfier ? Peut-on croire que l’industrie met sur le marché des substances dangereuses pour la santé ?

     

    Petite liste de composants chimiques

     

    • Les parabens : réputés pour leur pouvoir allergisant, certains de ces conservateurs sont soupçonnés d’être cancérogènes et dangereux pour le développement du fœtus.
    • Les éthers de glycol : on sait depuis les années 80 qu’ils attaquent les cellules du sang, les gènes, la fertilité et sont même cancérigènes.
    • Les phtalates : ces agents fixateurs ou vecteurs dans les produits cosmétiques sont classés toxiques pour la reproduction (le DEHP et le DBP sont les plus dangereux). Le DEHP provoque des troubles du développement des testicules et perturbe les hormones du foie.

     

    parabens

    Le DEP, réputé pour présenter de très faibles risques, n’en possède pas moins des propriétés assez identiques du fait de molécules de la même famille (atteintes à l’ADN du sperme). Il est fréquemment utilisé comme dénaturant de l’alcool contenu dans les parfums (pour le distinguer de l’alcool alimentaire, d’un point de vue fiscal).

    • Les composés de muscs artificiels contribuent à la fragrance des parfums. Les muscs nitrés sont de moins en moins produits à cause de toxicité pour l’environnement et la santé. Les muscs polycycliques, controversés quant à leurs impacts, sont fortement déconseillés par les experts.
    • Les alkylphénols et éthoxylates d’alkylphénol sont incorporés comme agents émulsifiants dans les cosmétiques. Le plus controversé est le nonylphénol à l’activité hormonale (oestrogène) avérée :pouvant dégrader la qualité du sperme et provoquer des atteintes à l’ADN.

    >> Liste des produits dangereux parfois présents dans les articles cosmétiques ou de parfumerie :

      

    Ingrédients indésirables – perturbateurs endocriniens

    Dossier complet  ICI


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Septembre 2016 à 10:40

    good subject 

    2
    Mercredi 28 Septembre 2016 à 10:37

    savaxınız xeyir olsun

    3
    paper editing servic
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 16:29

    It is a very topical issue for anyone who uses cosmetics. Toxic substances can have a bad effect on our skin and the organism as a whole. paper editing services More information here.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :