• Ce qu'il y a dans mon placard

     

    Ce qui est important quand on change d'alimentation (végétarienne/ végétalienne) c’est de continuer à se régaler.
    En ce qui me concerne, mon placard végéta*ien n’est pas différent de celui que j'avais lorsque j'étais omnivore. Je cuisinais déjà avec plein d'épices...

     

    Ce qui fait ressortir le goût

    • Des épices : toutes sortes d’épices de base comme la cannelle, le curcuma, le curry…
    • des herbes sèches :  ail, aneth, basilic...
    • des graines : courge, lin, sésame…
    • des cubes : bouillon de légumes, miso…
    • des sels : fleur de sel, sel aromatisé, Gomasio (mélange de sel et graines de sésame)…
    • des algues sèches : laitue de mer, wakamé…
    • des crèmes : soja, riz, épeautre, amande, coco…
    • des huiles : olive, noix, avocat, cameline… (lire ce dossier notamment à ce sujet)
    • des fruits secs  et confits : amandes, noix, noisette, abricots, raisins, dattes, figues…
    • des purées d’oléagineux : amande, noisettes, sésame, noix de cajou…
    • du sucre : complet (donc non raffiné), sirop d’agave, sirop d’érable, sirop de riz, miel
    • de la levure diététique

     

    Les céréales

    • Pâtes : complètes ou semi-complètes de toute sortes et toutes formes. Il en existe sans gluten
    • Riz : complet ou semi-complet, gluant, spécial dessert… 
    • Céréales brutes : couscous, quinoa, millet, boulgour…

     

    Les légumineuses

    • Les lentilles : Corail, Vertes du Puy ou Beluga.
    • Pois : pois chiches, petits pois, pois cassés…
    • Haricots : blancs, azukis, verts…
    • Autres : fèves, lupin…

     

     Les farines et autres

    • Farines : de blé (semi-complète…), d'épeautre, de riz, de châtaignes, de maïs…
    • Fécules : de pommes de terre, de maïs, arrow-root, tapioca
    • Farines précuites : crème de quinoa, de riz, d’avoine….

     

    Aides culinaires

    • Gélifiants  et épaississant : agar-agar, gomme de guar, gomme arabique…
    • Levures : de boulanger (fraîche ou non), levain, poudre à lever…
    • Sauces : soja, teryaki, mirin, sriracha…
    • Vinaigres : de riz, de cidre, d’alcool…

     

    Ce qu'il y a dans mon frigo

    Comme pour le placard, certains basiques restent les mêmes, sauf si vous ne mangez aucun produit d'origine animale.

     

    Si vous êtes végétariens, les mêmes laitages peuvent être consommés.

    • Yaourts (attention cependant à ceux contenant de la gélatine)
    • le beurre
    • le fromage (attention à la présure animale)
    • le lait
    • la crème fraîche
    • les légumes ayant besoin d’être au frigo
    • les condiments

     

    Si vous souhaitez passer au végétalisme, il existe d’excellents, substituts :

    • Margarine végétale
    • Fromage végétal
    • Lait végétal (lire cet article à ce sujet)
    • Crème végétale (soja, amande, riz, épeautre..)
    • Du tofu (soyeux, nature, fumé, lacto-fermenté, aux graines)
    • Des pâtés végétaux
    • Du seitan
    • Du tempeh
    • Des saucisses végétales
    • Des similis (de poissons, de viande, de fruits de mer) si vous aimez ça
    • Des crèmes desserts au soja, à l’amande
    • Herbes fraîches...

     

    Personnellement je ne suis pas fan des substituts (simili) je mange du tofu de temps en temps, mais c'est tout.

     

    Inspiration et crédit article La cuisine de Djanisse 


    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "fruits et légumes"

     

    Alors que chaque Français jette en moyenne 20 kg d’aliments par an, il est important de connaître les astuces afin de bien les conserver. Réfrigérateur, congélateur ou corbeille, voici quelques conseils pour qu’ils gardent toute leur fraîcheur.

    Dans le réfrigérateur, le congélateur ou à l’air libre ?
    Autant de questions que l’on peut se poser une fois ses légumes achetés. 
    Si l’on pense souvent que les légumes se conservent mieux dans le réfrigérateur, il existe d’autres méthodes pour les garder plus longtemps.

    Dans un endroit frais, sec et sombre
    Les pommes de terre et autres tubercules, l’ail et l’oignon et les cucurbitacées comme le potiron, se conservent de façon optimale dans un endroit sec, sombre et frais. La lumière donne une couleur verdâtre et un goût amer aux pommes de terre et la chaleur les fait germer.

    Comment les ranger au réfrigérateur ?
    Vous pouvez mettre au réfrigérateur, dans le bac prévu à cet effet, les légumes que vous allez consommer dans la semaine (exceptés ceux cités plus haut). Les températures y sont comprises entre 8 et 10°C et permettent une maturation lente du produit. Il faut éviter de les mélanger et ne pas les laver, cela les fait mûrir plus vite. Les champignons et les asperges doivent être disposés dans du papier absorbant.


    Le congélateur, une bonne idée ?
    Peut-on congeler tous les légumes ? Oui !
    C’est une méthode qui vous permettra de les garder en parfait état durant dix mois maximum. La plupart, comme l’aubergine, la courgette ou les pommes de terre ont besoin d’être blanchis avant, c’est-à-dire d’être plongés dans de l’eau bouillante quelques minutes avant d’être mis dans de l’eau froide. N’oubliez pas de bien les sécher à l’aide d’un torchon ou de papier absorbant et de les mettre dans un sac de congélation avant de les ranger.

    Le plus : il n’est pas nécessaire de les faire décongeler avant cuisson.

    Et si on les déshydratait ?
    C’est LA solution si vous ne savez pas quand les consommer. Pour cela, vous avez besoin soit d’un déshydrateur, que l’on trouve dans le commerce, soit d’un four.
    À l’aide de ce dernier, les légumes vont sécher très lentement - entre 30 et 40°C - après avoir été  préalablement blanchis. A surveiller de temps en temps pour vérifier le séchage.
    L’inconvénient de cette technique, c’est qu’elle prend généralement plusieurs heures - et consomme beaucoup d'énergie !

    La déshydratation sèche le produit en lui retirant toute son eau, mais ne lui enlève en rien ses qualités tant au niveau du goût que de ses valeurs nutritives. Cette méthode vous permet de garder vos légumes durant un an dans des bocaux placés dans un endroit frais, sec et sombre. De plus, elle constitue une bonne alternative à ceux qui souhaiteraient manger toute l’année des légumes qui ne sont pas forcément de saison.

    Le saviez-vous ?
    Les fruits ne doivent pas à être disposés à côté des légumes. Certains d’entre eux comme la poire ou la pomme dégagent de l’éthylène, une substance qui les fait mûrir plus rapidement. Elle leur donne également un goût amer.


    Le cas de la tomate : réfrigérateur ou air libre ?
    S’il est possible de la mettre au réfrigérateur pour la préserver plus longtemps, elle conserve mieux ses qualités gustatives à l’air libre.
    Une solution : les acheter en petite quantité, et au marché si spossible.

    Moins acheter, c’est aussi moins gaspiller !

     

    Source gouvernementale Alim'agri - Crédit image Les Brindherbes Engagés

    Pin It

    votre commentaire