• Chlorelle ou spiruline

    Chlorelle ou spiruline, laquelle choisir et pour quoi faire ?

     

    Voici les réponses de notre spécialiste diététicienne à une question fréquente : chlorelle ou spiruline, laquelle choisir ?

    La chlorelle et la spiruline sont les 2 micro-algues autorisées pour l’alimentation. Si elles ont en commun d’avoir toutes les deux des compositions exceptionnelles dans le monde végétal, elles ont chacune des propriétés spécifiques qui peuvent correspondre à des attentes précises pour ceux qui les utilisent. Suivez les conseils de notre diététicienne.

    Des aliments aux propriétés exceptionnelles

    Ces deux algues minuscules n’en finissent pas d’être étonnantes. Les études se multiplient sur elles, et leurs cultures se développent dans le monde entier, y compris en Europe et aux États-Unis, après l’Asie et l’Afrique, où elles sont connues et utilisées depuis des années déjà.

    Pour lutter contre les anémies : la chlorelle et la spiruline

    Les anémies peuvent être de 2 natures : dues à une carence en fer (anémie ferriprive) ou en vitamine B12 (anémie de Biermer). Chlorelle et spiruline ont des taux en fer bio-disponible et en B12 les plus élevés de tous les végétaux. Elles sont particulièrement intéressantes pour les végétariens stricts, les anorexiques, et les personnes dénutries.

    Mais la spiruline a un intérêt supplémentaire qui va au-delà de la seule synthèse de l’hémoglobine.

    Des chercheurs chinois ont démontré que la phycocyanine, ce pigment protéique respiratoire unique à la Spiruline, intervient au niveau de la moelle osseuse, siège de l’érythropoïèse, en stimulant l’évolution et la différenciation des cellules souches des lignées sanguines rouges et blanches.

    Cette découverte est corroborée par une expérience japonaise après la bombe de Nagasaki et une autre expérience russe après l’explosion de la centrale de Tchernobyl. Les patients japonais de l’hôpital Saint Francis à Nagasaki ont été traités avec une diète stricte composée de riz brun, de miso, d’algues wakamé et combu, et de spiruline, qui les a sauvés.  En Biélorussie, entre 146 000 et 1600 000 enfants traités avec  5 g de Spiruline par jour pendant 45 jours à l’Institut of Radiation Medecine à Minsk ont vu leur taux d’irradiation chuter.

     

    chlorelle

    Pour lutter contre les toxines : la chlorelle

    La paroi cellulaire à trois couches principalement composée de cellulose et de chitine de la chlorelle possède de grandes propriétés absorbantes vis-à-vis des toxines comme la dioxine, le smétaux lourds comme le mercure, le cadmium ou le plomb. Elle a donc la capacité de fixer les métaux lourds, les pesticides et les toxines pour en débarrasser le corps en les éliminant naturellement. Mais elle constitue aussi un bouclier naturel de protection contre ces toxines.

    Deux études sur le sujet sont intéressantes. La première effectuée sur 44 femmes enceintes japonaises en 2005 indique une réduction du transfert de dioxines de la mère au foetus chez les futures mamans consommant de la Chlorelle. La deuxième (2007)(5) suggère que la consommation de chlorelle chez les femmes allaitantes diminue la concentration de dioxines dans le lait maternel. D’une manière générale, la chlorelle est un détoxifiant de toutes les toxines présentes dans le corps.

    Pour prévenir contre les maux de l’hiver : la chlorelle

    La chlorelle permet  de prévenir, mais aussi de participer à la lutte contre les infections bactériennes (rhumes, rhinopharyngites, etc.), selon des études faites sur l’homme.

    Dans les années  1960 au Japon, une étude sur un groupe d’environ 1000 soldats marins japonais sur une période de 95 jours a montré le résultat surprenant que les soldats du groupe d’essai qui recevaient quotidiennement 2 g de chlorelle présentaient un risque significativement moindre (25 %) d’attraper un rhume. Une étude de 2003 a montré que la consommation de chlorelle par des volontaires âgés de 50 à 55 ans ayant été vaccinés contre la grippe avait un impact positif sur la production d’anticorps.

    Les atouts supplémentaires de la chlorelle

    Le fait que la chlorelle, de même que la spiruline d’ailleurs, ne contienne ni sucre, ni sel la rend consommable par les cardiaques, les hypertendus et les diabétiques.

    Pour stimuler le système immunitaire : la spiruline

    La spiruline est incontestablement un puissant tonifiant du système immunitaire. Non seulement grâce à la présence de vitamines ( vit.E), d’oligo-éléments (Zinc, Sélénium) et d’antioxydants(bêta-carotène), mais aussi grâce à la présence ses molécules complexes (les polysaccharides et polypeptides membranaires),  dont les effets immunostimulants sont étudiés depuis le milieu des années 90.

    spiruline

    Les chercheurs affirment que la spiruline agit sur les organes impliqués dans l’élaboration du système immunitaire (foie, rate, thymus, ganglions lymphatiques, végétations adénoïdes, amygdales et moelle osseuse), en même temps qu’elle stimule le fonctionnement des cellules immunitaires. Ce qui revient à dire que la spiruline augmente à la fois l’immunité cellulaire(lymphocytes T, macrophages, cellules B, cellules tueuses naturelles ou NK qui s’attaquent aux cellules cancéreuses) et l‘immunité humorale (anticorps et cytokines).

    Pour rechercher un effet antioxydant et anti-âge : la spiruline

    L’arsenal complet et synergique sous forme de bêta-carotène, de vitamine E, de zinc et de sélénium, qui comptent parmi les antioxydants les plus efficaces dont on puisse disposer, ferait  (au conditionnel, car il s’agit d’un effet empirique, c’est-à-dire sans études scientifiques) de la spiruline une championne de l’aliment anti-âge et de la lutte contre le stress oxydatif.

    Pour améliorer le bien-être général : la chlorelle

    Cette amélioration serait (au conditionnel, car il s’agit d’un effet empirique, c’est-à-dire sans études scientifiques) liée à celle de l’état de santé général grâce à la composition de la chlorelle, mais également à l’augmentation de la sérotonine appelée « l’hormone du bonheur » grâce à l’apport de l’acide aminé tryptophane contenu dans la chlorelle, qui en permet la synthèse.

    Pour améliorer ses performances musculaires : la spiruline

    La présence de protéines associée à l’effet favorisant la synthèse sanguine et au cocktail de vitamines de la spiruline constituerait serait (au conditionnel, car il s’agit d’un effet empirique, c’est-à-dire sans études scientifiques) un incroyable dopant naturel, très apprécié par les sportifs, notamment les cyclistes de Nord… Les professionnels n’hésitent d’ailleurs pas à augmenter les doses, puisqu’il n’y a pas de risques de surdosage de spiruline.

    Pour lutter contre la constipation : la chlorelle

    La chlorelle contient 30 % de fibres comme celles trouvées dans les légumes, favorisant le bien-être intestinal. Elle présente aussi des propriétés de détoxication très importantes. Troisième avantage : en renforçant la croissance des lactobacilles (enzymes sont indispensables au bon fonctionnement de l’intestin), elle favoriserait le nettoyage complet de l’organisme.

    Pour les intestins sensibles, il est bon de choisir la chlorelle avec le Nutriose®, afin d’éviter d’éventuelles diarrhées.

    La spiruline est indiquée de façon empirique (ce qui signifie qu’il n’y a pas d’études sur ce point) pour améliorer les troubles intestinaux, en stimulant le développement des bactéries naturelles de l’intestin Bifidus et lactobacilles.

    Pour faire baisser la pression et le cholestérol : la chlorelle et la spiruline

    La grande quantité d’acides gras insaturés et d’oméga-3, associée à des antioxydants naturels (chlorophylle (2,6 à 3,6 g.100g) et caroténoïdes (700 mg/100g)) et à l’équilibre unique de nutriments de la chlorelle peuvent agir favorablement sur une baisse de la pression artérielle et du cholestérol, quand ils sont élevés.

    De la chlorelle consommée pendant deux mois par des volontaires légèrement hypertendus a eu un impact sur la pression artérielle en la réduisant et en la stabilisant, tout en réduisant aussi le LDL- cholestérol (le « mauvais » cholestérol).

    Une étude japonaise menée sur 30 patients ayant des taux de cholestérol et de triglycérides ainsi qu’une tension élevés et recevant 4,2 g de  Spiruline tous les jours pendant  huit semaines sans changer leur régime alimentaire montre que les taux précédents et leur tension ont tous favorablement chuté.

     

    Pour les végétariens : la chlorelle ou la spiruline

    Elles contiennent toutes les deux les trois nutriments qui  font le plus défaut aux végétariens :

    • de la vitamine B12 (que l’on ne trouve normalement que dans les produits animaux),
    • des taux de protéines en acides aminés essentiels aussi assimilables que celles des produits animaux et parmi les plus élevés au monde (100 g de spiruline contient autant de protéines (60 g) que 300g de viande en moyenne)
    • du fer assimilable en quantité (100mg/100g pour la spiruline, 40 à 70 mg/100g) pour la chlorelle.

    Les populations du Tchad qui cultivent la spiruline naturelle dans le lac Tchad l’utilisent avec des céréales, pour contrebalancer ses faibles proportions d’acides aminées soufrés et avoir tous les acides aminés essentiels en bonne quantité. L’ONG suisse Antenna Technologie  traite depuis des années les enfants dénutris en Afrique avec de la spiruline pour lutter contre leurs carences. Le même traitement est utilisé par d’autres ONG et les institutions de santé locale en inde, en République Dominicaine, au Niger, au Burkina-Faso, au Kenya et à Madagascar.

     

    Article Consoglobe du 13 janvier 2015


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Février 2016 à 18:53
    Je confirme que la spiruline est vraiment extra pour les personnes qui ont du mal à fixer le fer (avant de devenir végétarienne, il y a 25 ans, j'avais déjà ce problème donc cela n'a rien à voir avec la non consommation de viande). Mais c'est tout de même en arrêtant par hasard d'abord (problème dentaire, ça colle) le gluten puis en le supprimant tellement ça m'a changé la vie que mes problèmes de non fixation du fer ce sont améliorés. Néanmoins je fais des cures régulières de spiruline et c'est vraiment top. Par contre, les premiers jours ça me donne mal à la têtes, nausées, etc alors je commence avec des doses plus faibles que j'augmente progressivement. Mon seul regret est son prix exorbitant (et il faut faire attention à sa provenance car facilement polluable par les métaux lourds). J'ai essayé en poudre (moins cher) mais trop galère à ingérer.
      • Lundi 15 Février 2016 à 20:25

        C'est vrai que le prix est vraiment exagéré. A utiliser avec modération donc !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :